Les différents types de ballons gastriques

Selon les statistiques officielles de l’OMS, 14,5% de la population française adulte est obèse et la tendance est à la croissance les 10 prochaines années. Ceci est dû principalement à mode de vie sédentaire et le manque de temps. Cette situation est réversible, même si les activités sportives et les différents régimes ne sont pas suffisants pour une perte de poids visible. Il existe en effet plusieurs solutions destinées à la perte de poids comme le ballon gastrique.

Le ballon gastrique : Définition

Le ballon gastrique est un dispositif placé dans l’estomac et destiné à ralentir la digestion et diminuer la prise alimentaire. Le ballon intragastrique permet de retrouver la sensation de satiété et diminuer la sensation de faim.

Ballon gastrique
Ballon gastrique

Contrairement aux autres techniques de chirurgie bariatrique, il s’agit d’une intervention simple et rapide, qui ne laisse pas de cicatrice, et qui n’est pas définitive. Le ballon gastrique a une durée limitée dans le temps, et peut être retiré au bout de 6 ou 12 mois. Le ballon gastrique est destiné aux patients qui souffrent d’obésité et ne souhaitant pas se soumettre à une opération plus invasive comme par exemple une chirurgie de réduction de l’estomac. Cette technique est destinée aux personnes obèses ayant un IMC supérieur ou égal à 27

Les différentes sortes de ballons gastriques

Il existe plusieurs types de ballons gastriques et vous trouverez certainement avec l’aide de votre chirurgien celui qui vous convient le mieux en fonction de votre poids.

  • Orbera : C’est un ballon qui a une durée de vie de 6 mois et qui est destiné aux personnes qui ont un IMC compris entre 27 et 35. Son enveloppe est en silicone, et il est rempli avec 500 à 700 cc de solution saline stérile bleue.
  • Orbera 355 : Le ballon Orbera 355 a quant à lui une durée de vie d’une année, et s’adapte aux personnes ayant un IMC compris entre 30 et 40. Il possède les mêmes caractéristiques que le ballon Orbera.
  • Elipse : Le ballon de la marque Elipse dure uniquement 4 mois, il a une enveloppe en polyuréthane et il est rempli avec 500 cc de solution saline. Il est adapté aux personnes qui ont un IMC entre 27 et 35. Il est ingéré sans anesthésie, ni fibroscopie et se dégonfle seul au bout de 4 mois avant d’être éliminé naturellement par le tube digestif.
  • Héliosphère Bag : Il s’agit d’un ballon d’une durée de vie de 6 mois, destiné à toute personne ayant un IMC de 27 à 35. Son enveloppe est en polyuréthane, il est rempli avec 720 cc d’air et pèse 30g.
  • Spatz : le ballon Spatz a une durée de vie d’un an et est destiné à toute personne ayant un IMC entre 30 et 40. Il possède une enveloppe en silicone et est ajustable grâce à une tubulure reliée au ballon, ce qui permet de diminuer son volume en cas de mauvaise tolérance, ou bien de l’augmenter si la perte de poids stagne. Il est initialement rempli de 550 cc de solution saline stérile bleue.
  • Medsil : Il s’agit d’une ballon d’une durée de vie de 6 mois pour ceux qui ont un IMC de 27 à 35. Il est composé d’une enveloppe en silicone et est rempli de 500 à 700 cc de solution saline stérile bleue.

Quel que soit le type de ballon, ils sont tous mis en place et retirés par fibroscopie sauf dans le cas du ballon Elipse. La solution saline qui remplit les ballons est teintée d’une couleur bleue pour des raisons de sécurité. De ce fait, si le ballon venait à rompre, le patient le remarquerait tout de suite dans ses urines.

Qu’en est-il donc de la perte de poids suite à la pose d’un ballon gastrique ? La perte de poids la plus courante est comprise entre 10 et 25 kilos durant les 6 mois où le ballon est mis en place. Mais pour cela, il faudra changer d’alimentation et de mode de vie. Un ballon posé sans suivi diététique n’aura pas autant de succès.

 

Chirurgie de l’obésité : Les 5 méthodes les plus connues

Chirurgie de l’obésité Les 5 méthodes les plus connues

De nos jours, plus de 500 000 français par an ont recours à la chirurgie de l’obésité. Avec le nombre de personnes qui passent par la case chirurgie, il y a lieu de dire que l’efficacité du traitement est nettement prouvée. Faisons donc le point sur le sujet pour en tirer notre point de vue.

A partir d’un IMC supérieur à 40, l’obésité atteint le stade de la maladie et les régimes ne sont plus d’aucun recours pour vous faire maigrir. C’est la chirurgie bariatrique qui constitue le seul moyen pour perdre du poids. Ce type de chirurgie, contrairement à la chirurgie esthétique est considéré comme un acte vital car le but de l’intervention serait donc de ramener le patient à un poids qui lui éviterait d’être exposé à des complications graves.

L’anneau gastrique

Principe de base

C’est un anneau en silicone qui est placé autour de la partie supérieure de l’estomac pour le séparer en deux poches distinctes. Dans la première dont la taille est toute petite vont arriver les aliments qui s’écouleront tout doucement vers la partie basse. C’est donc l’équivalent de 3 à 4 cuillères à soupe qui seront largement suffisantes pour remplir la petite poche et être repu.

Résultats

Une perte de 40 à 50% de l’excès de poids même avec une IMC supérieure à 50 ce qui implique la possibilité de perdre entre 20 et 30 kilos.

Avantages

  • L’intervention est simple et peut même être effectué en ambulatoire
  • L’anneau est relié à un boitier sous la peau et ajustable par augmentation de son calibre en le gonflant à l’eau introduite dans le boitier. Sinon il peut être enlevé en cas de nécessité.

Inconvénients

  • De moins en moins utilisé à cause de complications mécaniques (glissement)
  • Taux d’échec assez élevé
  • Aucune action sur l’addiction de sucre ni limitation de passage des liquides, la reprise de poids est fort possible

La Sleeve gastrectomie

Principe de base

Intervention chirurgicale en vogue mais jugée comme complexe. Les 2/3 de l’estomac sont retirés notamment la partie qui secrète l’hormone de l’appétit à savoir la Ghréline. L’estomac est réduit à un tube long et étroit pour une sensation de satiété rapide.

Résultats

Il y a une perte de l’excès de poids de l’ordre de 45 à 65% après 2 ans ce qui correspond à 25 à 35 kilos.

Avantages

  • Des résultats spectaculaires au début
  • Réduction de la sensation de faim et des quantités ingérées en même temps.

Inconvénients

  • Technique irréversible
  • Technique relativement récente et donc peu de recul
  • Lésions de l’œsophage parce qu’elle provoque des reflux
  • Possibilité de reprise de poids après 10 ans évaluées à 30%

Le Bypass gastrique

Principe de base

Le bypass va servir à modifier le parcours des aliments. Pour cela le chirurgien réduit l’estomac avec des agrafes et le connecte avec la partie moyenne de l’intestin grêle. Il ne vous sera donc plus possible de manger en grande quantité car l’estomac est réduit et les aliments ne seront plus correctement assimilés.

Résultats

Il est possible de perdre 70 à 75 kilos de l’excès de poids ce qui équivaut à une perte de poids de 35 à 40 kilos. Moins de 5% des personnes opérées reprennent leur poids initial

Avantages

La méthode est très indiquée pour ceux qui aiment les aliments sucrés, les grignoteurs et ceux qui ne ressentent aucune satiété.

Inconvénients

  • Risques de grosses carences nutritionnelles à compenser à vie
  • Des hypoglycémies et des troubles de transit sont signalés

Les 2 méthodes sans incision

Il existe 2 méthodes non ou peu invasives qui s’adressent seulement aux patients ayant un IMC compris entre 30 et 40

Le ballon gastrique

Le patient avale une sorte de grosse gélule qui se dissout dans l’estomac en laissant place à un ballon qui sera gonflé par le chirurgien à l’aide d’un cathéter très fin avec 550 ml de liquide. Il va procurer une sensation de satiété. Il est éliminé par voie naturelle au bout de 4 mois. L’opération dure de 15 à 20 minutes est indolore et permet de perdre 15 kilos en 6 mois.

La Sleeve gastroplastie

Nouvelle variante de la Sleeve pratiquée sous fibroscopie consistant à la pose par le chirurgien de sutures non résorbables pour limiter la taille de l’estomac qui ne reprendra sa forme initiale qu’après deux ans avec une perte de poids évaluée à 20 kilos