L’apport de protéines : Une nécessité après un bypass

L’apport de protéines : Une nécessité après un bypass

Certaines personnes atteintes d’obésité peuvent solliciter une intervention chirurgicale pour un bypass gastrique afin de perdre du poids. Mais toute médaille a son revers puisqu’après le bypass gastrique, le patient souffre inévitablement de carences nutritionnelles. Il est donc indispensable de l’informer, de le former et de le préparer pour adapter son alimentation à sa nouvelle situation.

Le bypass gastrique  va permettre de réduire le volume de l’estomac pour le transformer en une petite poche gastrique. C’est une opération jugée lourde mais bénéfique pour les personnes obèses. Considérée comme une méthode de référence, cette approche permet dans le meilleur des cas une perte de poids significative sur le long terme.

La malabsorption intestinale engendrée par le bypass et la réduction par le patient lui-même de son apport alimentaire peuvent entrainer des carences en protéines chez le patient les premiers mois après son opération. Ces carences en protéines peuvent être responsables de nombreuses complications après l’opération dont les principales sont une immunité diminuée, une perte musculaire trop importante, ou encore une ostéoporose (fragilité des os). Il est donc important de les prévenir, et c’est en tous les cas ce que s’efforcent de faire les équipes pluridisciplinaires qui prennent en charge le patient avant et après son opération.

Quelle est l’utilité des protéines ?

Les protéines sont essentielles à la vie de la cellule. Elles se composent de différents acides aminés qui permettent le développement des muscles. Il existe deux sources de protéines alimentaires : les protéines animales (viande, poisson, œufs et laitages) et les protéines végétales (céréales et légumineuses). Les protéines animales sont de meilleure qualité car elles fournissent les principaux acides aminés nécessaires pour le corps.

Le bypass gastrique et le manque d’apports de protéines : Quel rapport ?

Selon des statistiques sérieuses en provenance d’un Le service d’endocrinologie, de diabétologie et métabolisme d’un centre hospitalier universitaire Suisse, il a été réalisé une étude sur les carences en protéines causées par un bypass gastrique durant la première année après l’opération. Sur un suivi de seize patientes, les médecins et diététiciennes ont mesuré la diminution de l’apport alimentaire en protéines.

Durant le premier mois après l’intervention, cet apport ne couvrait plus que 30% de leurs besoins protéiques, remontait légèrement dès le troisième mois (entre 45% et 50%) pour se stabiliser par la suite.

Les raisons de cette diminution de l’apport en protéines dans le corps sont dues principalement à la baisse de la quantité de nourriture avalée à cause du petit volume de la poche gastrique. Soumis à un régime mixé-lisse (sous forme de purée) durant le premier mois postopératoire, le patient consomme moins d’aliments riches en protéines comme la viande. De plus, il ressent moins la sensation de faim et se sent vite rassasié.

Le bypass gastrique va permettre un changement radical dans des habitudes alimentaires du patient. C’est pour cela qu’il a besoin d’un maximum d’informations ou de conseils pratiques pour arriver à avoir notamment un apport en protéines satisfaisant. Le patient doit donc apprendre à reconnaître les aliments riches en protéines, les portions de nourriture à avaler ainsi que la fréquence de leur consommation. Pour combler le manque de protéines, il reçoit au besoin des compléments nutritifs à boire ou des poudres de protéines au cours des trois premiers mois postopératoires.

L’intolérance au lactose est possible après l’opération. Comme le lait et ses produits dérivés sont riches en protéines, il est donc conseillé de consommer des aliments sans lactose en remplacement si nécessaire.

Quels sont les aliments riches en protéines ?

Pendant votre repas, commencez par manger les protéines. Même si les fruits, les légumes et autres glucides sont bénéfiques pour une alimentation saine, les protéines doivent être une priorité. Durant les premières semaines qui suivent l’intervention, une grande partie de l’apport en protéines proviendra notamment des boissons protéinées. Par la suite, au fur et à mesure de la réintroduction d’aliments solides dans vos repas, il faut s’assurer de manger des protéines à chaque repas et en-cas.

Parmi les aliments riches en protéines, il y a les viandes, le poisson, le tofu, le lait, les yaourts, le fromage, les haricots, les noix, et les produits à base de soja. Il vaut mieux consommer du lait écrémé et demi-écrémé, les yaourts et fromages sans matières grasses pour réduire le nombre de calories et de graisses consommées. Il est également important de repérer les sucres ajoutés dans les yaourts, et consommer plutôt le yaourt grec pour maximiser l’apport en protéines et limiter la consommation de sucre. Choisissez des morceaux de viande sans graisse et sans peau pour éviter de prendre encore une fois des calories.

Comment améliorer votre tolérance alimentaire ?

Du moment que le volume de l’estomac est réduit en une petite poche gastrique, il est nécessaire de manger par petites bouchées et surtout de bien mastiquer afin de faciliter la tolérance alimentaire, et éviter les blocages ou les vomissements. Si la nourriture n’est pas transformée en purée dans la bouche, elle ne passera jamais dans le tube digestif. Enfin, il est essentiel de prendre son temps pour manger et de compter environ trente minutes par repas.

Tout cela doit s’apprendre car ce sont ces éléments de changements de comportement alimentaire qui sont les plus difficiles pour le patient. En effet, les anciennes habitudes reviennent très vite ! L’objectif est que la personne ayant subi un bypass arrive à consommer une assiette normale après un an de l’opération. Le dessert doit être pris ultérieurement dans le cadre d’une collation, et la boisson entre les repas.

Si le patient n’arrive pas à prendre le temps nécessaire au moment des repas pour s’alimenter correctement, il va tenter de consommer plus facilement de petites quantités d’aliments tout au long de la journée. Le bypass agit sur la faim et non l’envie ; il a donc un effet sur la quantité ingurgitée pendant les repas et non sur les grignotages qui sont souvent la cause des reprises de poids à deux ans après l’opération.

Un suivi régulier par une équipe pluridisciplinaire avant et après l’opération est donc essentiel pour que l’effet du bypass puisse durer, et assurer ainsi une vie plus saine et plus harmonieuse au patient.

Pour en savoir plus sur le bypass gastrique Tunisie, contactez-nous

Bypass gastrique Tunisie : Ses principaux inconvénients

bypass gastrique tunisie

Au vu de la sédentarisation et de la malbouffe, nous devenons toujours plus gros d’année en année. Et pour cause, nous mangeons trop et nous grignotons de plus en plus d’aliments gras et sucrés. La malbouffe est dangereuse car elle conduit au surpoids et les différents soucis de santé qu’il engendre.

L’obésité est un problème perpétuel pour lequel il n’existe actuellement aucun remède. Mais La médecine a trouvé une solution : le bypass gastrique à savoir une réduction d’estomac par une opération de chirurgie bariatrique.

Toutefois, comme pour toute chirurgie, et notamment la chirurgie bariatrique, le bypass comprend aussi des risques.

Bypass gastrique Tunisie : Définition

Le bypass gastrique en Tunisie est une opération de chirurgie bariatrique qui consiste à réduire le volume de l’estomac. Le bypass consiste à effectuer une transsection à l’entrée de l’estomac pour pouvoir créer un petit réservoir de la taille d’un œuf. Le chirurgien va par la suite relier ce petit estomac à l’intestin grêle. Tout ce que la personne mange passe d’abord par ce petit estomac puis sera immédiatement envoyé dans l’intestin grêle. Or ce dernier n’est pas conçu pour traiter de grandes quantités de nourriture d’un seul coup.

Suite à cette intervention, le volume de l’estomac est réduit et il n’est possible de manger qu’en très petites quantités et très lentement. Pourtant le reste de l’estomac va quand même produire comme avant l’acide et les sucs gastriques. Comme la nourriture ne va plus y entrer, la faim va diminuer.

bypass gastrique tunisie
bypass gastrique

Fonctionnement du bypass gastrique Tunisie

  • La réduction du volume de l’estomac mène à la réduction du volume des repas et donc à la diminution de l’apport calorique
  • L’intestin grêle absorbe moins de calories et de nutriments
  • S’ensuivent des changements hormonaux qui induisent une satiété plus rapide
  • La perte de poids est causée par la diminution de l’apport calorique et l’effet sur les hormones intestinales

Les inconvénients du bypass gastrique Tunisie

Une efficacité temporaire

La plupart des patients perdent de nombreux kilos à la suite de l’opération et il arrive souvent de voir des pertes de poids supérieures à vingt kilos. Mais une fois ce poids perdu, il faut bien entendu maintenir son nouveau poids. La question qui se pose serait de savoir quels sont donc les résultats du bypass gastrique au long terme ?

D’après les résultats d’une étude à long terme, publiée en 2016, la plupart des patients étaient toujours plus minces 10 ans après leur bypass gastrique qu’avant l’intervention. Au bout de 10 ans, les personnes qui avaient subi un bypass gastrique avaient conservé un poids 29 % inférieur à leur ancien poids.

C’est chez les personnes qui avaient subi un bypass gastrique Roux-en-Y (RYGB) que l’on a constaté les meilleurs résultats en termes de perte de poids. Celles-ci avaient perdu de 10 à 17 % de plus que les personnes qui avaient recouru à l’anneau gastrique ou à la sleeve gastrectomie.

Seulement 3,4 % des patients qui avaient eu recours au bypass avaient repris le poids qu’ils avaient perdu dans les 10 ans suivant l’opération. Pendant les deux premières années suivant l’opération, les patients perdent du poids et sont satisfaits. Cependant, les études divergent quant aux effets du bypass gastrique sur la perte de poids au long terme. De nombreuses personnes obtiennent de bons résultats à la suite de leur opération de bypass gastrique, tandis que d’autres reprennent des dizaines de kilos.

Les complications possibles

Environ 10 % des patients souffrent de complications telles :

  • Infections de plaies
  • Saignements
  • Problèmes digestifs
  • Près de 1 à 5 % des personnes souffrent de complications graves ou potentiellement mortelles.

Toutefois, malgré les inconvénients cités supra, plusieurs ne sont pas automatiques En plus le prix bypass gastrique est abordable. C’est pour ça que la dérivation gastrique continue d’avoir une grande popularité. En plus elle a obtenu de bons résultats en matière de perte de poids et de santé.

Reprise de poids après quelques années

Un bypass gastrique n’est pas un remède miracle contre l’obésité et de nombreux patients peuvent reprendre du poids après un certain temps. Le gain de poids est l’un des plus grands inconvénients à long terme. Au bout d’un certain temps, le réservoir gastrique de certains patients augmente de volume, ce qui signifie qu’ils doivent manger plus afin d’être rassasiés. C’est pourquoi il est important de ne pas se contenter de mesurer la perte de poids à court terme et de suivre l’évolution à long terme.

L’élasticité de la peau dépend de la durée de l’obésité et de l’âge du patient. Ceci permet un excès de peau inesthétique provoquant des éruptions cutanées, des infections, et même des maux de dos.

Quelle alimentation apres un bypass ?

alimentation apres un by pass

Après une chirurgie de l’obésité et plus communément après un by pass, l’alimentation est totalement modifiée. La question qui se pose serait de savoir comment s’assurer que les repas après un by-pass seront bien adaptés après l’intervention ?

Le retour chez soi après un by pass

Le temps d’hospitalisation après un by pass est devenu de plus en plus court et dure parfois moins de 48h. C’est donc pour cela qu’il est conseillé de préparer son retour à la maison avant l’opération. En effet, une fois chez soi, la question de l’alimentation apres un bypass va se poser immédiatement et demande beaucoup de réflexion : que manger, quelle texture est autorisée, est-ce que je mange assez ou est-ce que je mange trop, comment m’assurer d’avoir suffisamment de protéines et autres nutriments, etc.

En effet, le patient est fatigué par l’intervention et un peu angoissé face à son assiette ce qui fait augmenter le risque de ne pas faire les bons choix alimentaires.

A titre d’exemple, certains patients, se tournent vers les petits pots pour bébé ce qui n’est pas du tout la solution. D’autres cuisinent à l’avance, mais compte tenu des quantités se retrouvent à manger le même plat durant des jours, perdant la notion de plaisir, voire d’équilibre alimentaire. D’autres encore se tournent vers des plats dont la texture n’est pas adaptée, prenant ainsi beaucoup de risques.

Il faut avouer qu’il n’est pas évident de prendre du temps pour cuisiner et cela diffère quand c’est le cas d’une maman ou que l’on est seule pour assumer tout le quotidien. On imagine également les difficultés à la reprise du travail et que l’on doit préparer ses repas et collations pour le lendemain

Tout le monde sait que l’alimentation est la première source d’anxiété après le retour à domicile. Comme les repas après un bypass sont un des éléments-clés de la réussite de l’intervention mieux vaut donc anticiper.

Que manger après un by pass ?

L’alimentation après bypass doit être conforme au protocole remis par le chirurgien. Dans un premier temps, il est recommandé de manger du liquide ou des aliments mixés lisses. En effet, même si les repas ne sont plus les mêmes que vous mangez auparavant, ils doivent contenir tous les nutriments nécessaires à la bonne santé du patient, en particulier des protéines.

Comment se nourrir les premières semaines après un by pass ?

Il y a lieu d’adopter une alimentation liquide ou mixée lisse ou mixée hachée durant 2 à 4 semaines après l’intervention. Elle devra être fractionnée en petites quantités et répartie en 6 repas par jour, à savoir un petit déjeuner, un déjeuner, un dîner et 3 collations. C’est pour cela qu’il semble difficile de conserver à la fois de la diversité, du plaisir, de la qualité et les nutriments nécessaires à chaque fois.

Comment se nourrir après un mois de l’intervention de by pass

Après quelques semaines de repas dont les textures seront adaptées, il est possible de passer à une alimentation normale en petits morceaux. Là encore, il faudra suivre les recommandations du chirurgien et continuer à fractionner les aliments entre repas et collations.

Si la texture est à respecter absolument, la qualité des aliments est essentielle pour éviter toute carence. Les protéines, les légumes et féculents ne doivent pas être oubliées.

Par contre, il ne faut pas oublier que vous êtes en phase de cicatrisation et que cette alimentation à textures adaptées et enrichie en protéines est essentielle. De plus, elle ne dure que 4 à 6 semaines, alors que l’ingestion des protéines à bonne hauteur au quotidien favorise la perte de masse graisseuse et limite la fonte musculaire.

Quelle quantité de nourriture ingurgiter après un bypass ?

La question de savoir quelle quantité de nourriture manger après un by pass est un véritable problème pour tous les patients car le volume de l’estomac est réduit considérablement pour atteindre 200 ml environ.

C’est donc tous vos repas après un bypass, et ce à vie, qui devront être fractionnés et ne pas dépasser 250 ml environ. Le plus important est de manger lentement et dans le calme, de bien mastiquer chaque bouchée pour  avoir un sentiment de satiété et de ne plus se demander quelle quantité manger après un bypass.

 

Quelles solutions en cas de reprise de poids après un by pass ?

Parfois, après la période ou le by-pass ayant fait son œuvre, la reprise de poids risque de s’amorcer. En effet, un rebond pondéral est très fréquent après quelques années, mais il peut aussi intervenir un peu plus tôt c’est-à-dire avant 18 mois, il est peut-être temps de comprendre à quoi cela est dû.  Généralement, c’est alimentation qui est à remettre en cause.

Dans ce cas, il est possible de se faire aider en utilisant les produits mixés hachés. Ils permettent de consommer une alimentation variée et de bonne qualité et surtout de respecter les bonnes quantités. Cela constituera un coup de pouce pour une perte de poids.

Pour en savoir plus sur les aliments à avaler après un by pass, contactez-nous.

Le Bypass gastrique est-il une technique infaillible ?

bypass tunisie

Si le Bypass gastrique est une technique qui semble à priori efficace contre l’obésité, elle s’avère après expérience que de nombreuses personnes n’obtiennent pas les effets escomptés.

Vous souffrez d’obésité ? Vous savez sans doute qu’il est difficile de perdre du poids de manière efficace et durable dans ce cas. C’est pour cela qu’il devient urgent de procéder à une intervention chirurgicale et le bypass gastrique est largement recommandé.

Le Bypass gastrique tunisie peut-il être sans effet ?

Le bypass gastrique est une intervention de chirurgie de l’obésité qui est peu invasive et qui permet de réduire la taille de l’estomac et réduire l’assimilation des aliments dans le tube digestif. Il a de nombreux avantages dont les plus importants sont la perte de poids, la rémission du diabète de type 2 et la disparition des maladies associés à l’obésité

Toutefois le bypass peut aussi ne pas avoir l’effet escompté et selon les statistiques le tiers des personnes ayant profité d’un bypass n’ont pas perdu assez de poids et il est arrivé aussi à ce qu’ils reprennent du poids peu de temps après l’intervention.

L’échec du Bypass tunisie est-il prévisible ?

Selon certaines études, il existe des personnes qui ne répondent pas au Bypass gastrique comme prévu. La question qui se pose est de savoir pourquoi. En effet, il existe plusieurs éléments cliniques et psychologiques qui contribuent à l’échec de l’intervention en question. Nous pouvons citer à titre d’exemple un IMC élevé, un diabète, la sédentarité, et certains comportements alimentaires. Mais il n’y a aucune certitude quant aux relations de cause à effet dans la réussite de l’intervention.

Par contre il existe d’autre facteurs qui ont un lien direct avec la réussite de la pose du Bypass tunisie comme la diminution du stress, le changement des habitudes alimentaires tant au niveau quantitatif que qualitatif, la reprise d’une activité physique…

Les chances de succès du Bypass en tunisie

Pour que votre Bypass gastrique ait toutes les chances de réussir, il faut avant tout être bien préparé. En effet, il faut en discuter autour de vous ou avec les professionnels du domaine sur tous les éléments qui ne peuvent pas être traités et résolus par le Bypass en tunisie. Il faut donc le combiner par des activités physiques par exemple pour éviter les risques de reprendre du poids après l’intervention.

Chirurgie de l’obésité : Les 5 méthodes les plus connues

Chirurgie de l’obésité Les 5 méthodes les plus connues

De nos jours, plus de 500 000 français par an ont recours à la chirurgie de l’obésité. Avec le nombre de personnes qui passent par la case chirurgie, il y a lieu de dire que l’efficacité du traitement est nettement prouvée. Faisons donc le point sur le sujet pour en tirer notre point de vue.

A partir d’un IMC supérieur à 40, l’obésité atteint le stade de la maladie et les régimes ne sont plus d’aucun recours pour vous faire maigrir. C’est la chirurgie bariatrique qui constitue le seul moyen pour perdre du poids. Ce type de chirurgie, contrairement à la chirurgie esthétique est considéré comme un acte vital car le but de l’intervention serait donc de ramener le patient à un poids qui lui éviterait d’être exposé à des complications graves.

L’anneau gastrique

Principe de base

C’est un anneau en silicone qui est placé autour de la partie supérieure de l’estomac pour le séparer en deux poches distinctes. Dans la première dont la taille est toute petite vont arriver les aliments qui s’écouleront tout doucement vers la partie basse. C’est donc l’équivalent de 3 à 4 cuillères à soupe qui seront largement suffisantes pour remplir la petite poche et être repu.

Résultats

Une perte de 40 à 50% de l’excès de poids même avec une IMC supérieure à 50 ce qui implique la possibilité de perdre entre 20 et 30 kilos.

Avantages

  • L’intervention est simple et peut même être effectué en ambulatoire
  • L’anneau est relié à un boitier sous la peau et ajustable par augmentation de son calibre en le gonflant à l’eau introduite dans le boitier. Sinon il peut être enlevé en cas de nécessité.

Inconvénients

  • De moins en moins utilisé à cause de complications mécaniques (glissement)
  • Taux d’échec assez élevé
  • Aucune action sur l’addiction de sucre ni limitation de passage des liquides, la reprise de poids est fort possible

La Sleeve gastrectomie

Principe de base

Intervention chirurgicale en vogue mais jugée comme complexe. Les 2/3 de l’estomac sont retirés notamment la partie qui secrète l’hormone de l’appétit à savoir la Ghréline. L’estomac est réduit à un tube long et étroit pour une sensation de satiété rapide.

Résultats

Il y a une perte de l’excès de poids de l’ordre de 45 à 65% après 2 ans ce qui correspond à 25 à 35 kilos.

Avantages

  • Des résultats spectaculaires au début
  • Réduction de la sensation de faim et des quantités ingérées en même temps.

Inconvénients

  • Technique irréversible
  • Technique relativement récente et donc peu de recul
  • Lésions de l’œsophage parce qu’elle provoque des reflux
  • Possibilité de reprise de poids après 10 ans évaluées à 30%

Le Bypass gastrique

Principe de base

Le bypass va servir à modifier le parcours des aliments. Pour cela le chirurgien réduit l’estomac avec des agrafes et le connecte avec la partie moyenne de l’intestin grêle. Il ne vous sera donc plus possible de manger en grande quantité car l’estomac est réduit et les aliments ne seront plus correctement assimilés.

Résultats

Il est possible de perdre 70 à 75 kilos de l’excès de poids ce qui équivaut à une perte de poids de 35 à 40 kilos. Moins de 5% des personnes opérées reprennent leur poids initial

Avantages

La méthode est très indiquée pour ceux qui aiment les aliments sucrés, les grignoteurs et ceux qui ne ressentent aucune satiété.

Inconvénients

  • Risques de grosses carences nutritionnelles à compenser à vie
  • Des hypoglycémies et des troubles de transit sont signalés

Les 2 méthodes sans incision

Il existe 2 méthodes non ou peu invasives qui s’adressent seulement aux patients ayant un IMC compris entre 30 et 40

Le ballon gastrique

Le patient avale une sorte de grosse gélule qui se dissout dans l’estomac en laissant place à un ballon qui sera gonflé par le chirurgien à l’aide d’un cathéter très fin avec 550 ml de liquide. Il va procurer une sensation de satiété. Il est éliminé par voie naturelle au bout de 4 mois. L’opération dure de 15 à 20 minutes est indolore et permet de perdre 15 kilos en 6 mois.

La Sleeve gastroplastie

Nouvelle variante de la Sleeve pratiquée sous fibroscopie consistant à la pose par le chirurgien de sutures non résorbables pour limiter la taille de l’estomac qui ne reprendra sa forme initiale qu’après deux ans avec une perte de poids évaluée à 20 kilos